Bikecheck
0

Bikecheck: Rocky Mountain Thunderbolt de Tito Tomasi

Bikecheck: Rocky Mountain Thunderbolt de Tito Tomasi

Tito Tomasi est parti poser ses crampons de l’autre coté de l’Atlantique durant l’été, et plus particulièrement dans le Colorado, hot spot du VTT parmi beaucoup d’autres aux US.
En plus de la découverte, 2 objectifs étaient à son menu:  réaliser le Colorado Trail et participer à la Breck Epic à Breckenridge, une course sur six jours à plus de 3000 mètres d’altitude. Cette course rentre dans mon projet de livre « EPIC RACES » qui présentera les courses les plus épiques et représentatives du vtt moderne autour du monde.

bouchon-de-potence-vive-la-vie

Récit: Tito

LE COLORADO TRAIL

C’est la raison principale de ce trip reste le Colorado Trail, j’avais ça en tête depuis un moment et j’attendais l’occasion. Ce sentier qui parcours l’état traverse des endroits reculés et variés. Passant dans les zones alpines, les mythiques forêts de bouleau, les lacs et autres sommets sauvages. Cumulant 650 kilomètres et 18500 mètres de dénivelé positif, c’est un gros morceau qu’il faut bien organiser. En effet il n’y a pas de solution de logement sur le sentier et très très peu de point de ravitaillement sur le passage. Il faut donc prévoir, porter et organiser cela.

J’avais bien préparé cela, avec des bagages réduits mais adaptés au vélo de montagne. Avec un bagage sur le guidon, un sous la selle et un dernier au niveau de l’amortisseur. L’idée était de mettre le matériel vidéo sur le vélo, ainsi que l’eau, le sac de couchage, le mini matelas gonflable, le toit de tente, les tenues et quelques conserves de nourriture (toujours plus prudent en cas de pluie). Dans le sac je portais les outils, le carnet, le reste de la nourriture, quelques petites affaires et une veste de pluie extrême. C’est assez sommaire, pas de tente pour le poids mais le toit de la tente quand même.

Finalement les choses ont assez mal tourné, malgré des sentiers hors du commun et superbes. C’est la pluie et les orages qui se sont invités tous les jours qui ont entamés le moral des troupes. Je m’attendais comme c’est la coutume ici à avoir des orages de fin de journée, mais une dépression s’est installée sur l’état, créant des inondations et amenant le froid. Après quatre jour de ride j’ai pris la décision d’arrêter là. Le plaisir n’était plus de la partie et ça devenait très compliqué de continuer avec des journées et des nuit sous la pluie.

J’ai réussi à retourner au magasin BRECK BIKE GUIDE pour me refaire, et organiser un trip dans un autre état mythique. L’Utah! Grace à Nick, le boss du shop me voila parti pour cinq jours à MOAB!!! une autre histoire, il aurai fallu un autre vélo tellement le coin est hard et cassant, un super moment et une belle découverte.

BRECK EPIC

Considérée comme la course la plus intéressante, la plus épique et la plus « montagne » des Etats Unis. Tout se déroule autour de Breckenridge, une ville de montagne mais aussi une station de ski. Six jours de course type cross country, avec environ 2000 mètres de positif par jour et en moyenne 50 kilomètres. Les ascensions se font principalement sur des pistes et les descentes sur des sentiers dédiés au vtt, mais la particularité de cet événement c’est l’altitude. Le départ est à 3000 mètres et nous montons régulièrement au dessus de 4000 pour les moments bien épique. Un programme sympa mais aussi un challenge car le rythme est rapide et les locaux expérimentés.

Pour le vélo, le trail bike 27.5 de Rocky, le Thunderbolt mais monté avec une 140mm pour l’occasion

tito-3Vélo monté avec les roues MAVIC XA cercles carbone. Profil interne de 26mm et 30 externe. Une roue très confortable par rapport à son dynamisme, le profil large mais pas trop aide bien le pneu à travailler et le grip est au RDV.

tito-4Amortisseur Fox float evol en petite entraxe, assez rare. Un gros volume pour encaisser un peu plus par rapport à un float classique. Je roule avec un peu moins de 20% de sag, mais je n’ai pas installé la commande au guidon. Au pédalage le pompage est minime et ça fait un câble de moins! Au final le vélo est hyper nerveux et réactif, mais j’ai réglé la géométrie sur la position la plus agressive avec le plus d’angle de direction. Donc le mélange d’une géometrie agressive et des suspensions fermes crée un équilibre pour attaquer et ressemble à ce que j’aime rouler. L’angle est d’environ 66.5.

tito-1Base transmission SRAM X01 / XX1, Pédalier Race Face Next sl carbone en 175. Plateau 32T, mais un 30 aurai été plus facile sur le colorado trail. Pas besoin d’anti D ici, le narrow wide suffit amplement.

commande tige de selleVélo équipé de la dernière tige de selle Crank Brothers Highline, avec son nouveau remote au guidon (RaceFace next sans rise en 35mm de diam)

Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *