Tests et Essais
0

Essai du Santa Cruz Nomad

Essai du Santa Cruz Nomad

Du côté de la Californie quand on conçoit un vélo All-Mountain, on pense vraiment all- mountain. Quand les ingénieurs se sont penchés sur leur table à dessin cette orientation à guider tous leurs choix techniques. Mais soyons bref et concis, dans cette version a cadre aluminium le montage que vous avez sous les yeux n’est pas pour ainsi dire le plus light possible. Pourtant, pour un Enduro de 160 mm de débattement le comportement de vélo est d’un dynamisme étonnant. La suspension arrière fait appel au système VPP maison, qui bénéficie comme son nom l’indique d’un point de pivot virtuel, cette mouture bénéficie d’une linéarité de fonctionnement surprenante. Avec un ratio optimisé, elle tend à supprimer les effets de chaine négatifs (kick back). Au final avec des bases courtes, un triangle avant ultra compact et rigide comme la justice le comportement du Nomad est surprenant. De plus avec une douille de direction en  1pouce 1/5, le train avant bénéficie d’une rigueur toute rassurante. Les plus exigeants remarqueront avec plaisir la présence de plots ISG permettant d’installer un anti déraillement ou un pédalier Hammerschmidt. La biellette inférieure bénéficie d’un graisseur fort utile pour préserver l’axe.

Anda !

À bord, la position est confortable, le guidon relevé et la potence ultra courte n’y sont pas étrangers. Sur notre modèle de test, l’équipement est un mix homogène entre une transmission XT et des commandes SLX, des freins XT. Les roues DT Swiss 5500 sont également de la partie. Elles sont équipées de pneus Kenda Nevagal en 2,35 qui vont assez bien au Nomad, c’est d’ailleurs un point qui est sensible sur ce vélo aux capacités impressionnantes. Il n’acceptera pas des pommards de mauvaise qualité. Le train arrière est comme un rail, sa rigidité est sans défaut. Associé à une géométrie rassurante, le Nomad permet à l’amateur de se sentir à l’aise et au fonceur de mettre du gros gaz sans la moindre appréhension.  Dans le dénivelé négatif le Nomad est impérial, racines, pierre terrain cassant rien ne l’arrête. Mais grâce à sa suspension ultra réactive et son rendement excellent, les cotes sont avalées d’un rien.  Des que le rythme s’accélère sa géométrie fais des merveilles, réactif, mais pas vif il préfère les grands espaces (normal pour un ricain), mais il se sort très honorablement du sinueux. Les sauts s’avalent sans arrière pensé, l’empattement s’allongeant avec l’écrasement de la suspension, la stabilité est totale, en phase de réception. Bref, au-delà du coup de cœur ce vélo est certainement le maitre étalon de la catégorie.

L’amortisseur Fox DHX Air avec sa molette pro-pédal est parfaitement adapté à la cinématique du VPP.

TOUTES LES PHOTOS

Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *