Bikecheck
1

Interview : Pierre de LeoSeven

Interview : Pierre de LeoSeven

J’en avais entendu parler et un ami (Yves) m’a dit il y a pas longtemps qu’il avait commandé une protection de cadre (dessous du cadre et boitier de pédalier) en carbone sur-mesure pour son Santa Cruz Butcher. Quelques photos plus tard et une grosse envie de découvrir qui se cache derrière Leo Seven

Séance de questions / réponses avec Pierre, le fondateur de la marque

La question pour commencer.. d’où vient le nom LeoSeven ?

Leoseven est l’association du nom de mon « maître de métier » Leonardo et du chiffre 7, chiffre porte bonheur. Il m’a permis de me former au métier du design et m’a tout enseigné, je lui dois beaucoup!

Le nom de la société était donc tout trouvé dès le début du projet..!

Comment t’es-tu lancé dans l’industrie du cycle ?
Une bonne idée et c’est parti ou est-ce que ton projet a été longuement muri?

Tout s’est fait rapidement pour le lancement.
Une nuit (c’est souvent à ce moment précis, lorsque je me pose, que les idées viennent…), j’ai pensé à cette idée de faire des protections de cadre pour nos vélos… je trouvais l’idée parfaite pour se lancer dans le cycle, car il n’y en avait pas !
Les débuts ont été durs, car il faut se faire connaître, mais petit à petit on y arrive avec du travail !

protection cadre carbone

Tu nous expliques un peu le procédé de fabrication sur les pièces carbone

Le plus long est la création du prototype. Il faut beaucoup de patience pour que le résultat soit de qualité. La pièce est créée en associant le tissu de carbone et de la résine. Ensuite vient le moulage, passage au four et démoulage. Une fois la pièce démoulée, il faut ensuite la détourer et la poncer pour obtenir le produit final. C’est un travail long et méticuleux mais c’est ce qu’il faut pour sortir quelque chose de vraiment sympa et valorisant.

Le produit que tu vends le plus ?

La protection de cadre est le top des ventes ! Mais il y a de nouveaux produits en préparation… (notamment les gardes boues et la ligne de vêtements).

photo bike leoseven

Pour étendre ton offre modèle par modèle, tu regardes les courbes de vente ou tu attends les gens ?

La base, c’est d’être à l’écoute des clients et j’essaye de combler au maximum leurs attentes. Aujourd’hui, grâce à eux, la gamme de protection s’est grandement étoffée – j’ai par exemple pas moins de 15 marques de vélo sur lesquelles j’ai au moins travaillé une protection de cadre pour un modèle.

protection vtt leoseven
La protection carbone colle parfaitement aux formes du cadre – les vis de porte bidon servent ici à parfaire la fixation

Certains shops ou revendeurs commercialisent tes produits. C’est un peu un aboutissement ou c’est le signe qu’il faut encore aller plus loin ?

Les shops ne sont pas une fin en soi, la plus belle des choses est la reconnaissance du client, et voir sa marque reconnue sur des courses ou par des amateurs sur les sentiers le dimanche !

Un produit que tu aurais vraiment envie de fabriquer et vendre dans un avenir proche ?

Les gardes boues avant et arrière vont arriver petit à petit, je pense que ce sera bientôt un produit indispensable, surtout pour protéger le dérailleur avant de la boue, car ils sont de plus en plus exposés avec les nouveaux cadres… Les jerseys sont aussi des produits que je veux vendre, ce serait un vrai aboutissement !

Leoseven en selle, ça roule sur quel vélo ?

J’ai un Specialized Stumpjumper 29er, un vélo au top, surtout pour la bourgogne!

photo bike leoseven 3

La bourgogne autour de Dijon, embouteillage de Lapierre sur les chemins ou il y a de la place ?

Je suis à la base Niçois, et j’ai déménagé en bourgogne il y a peu… Les vélos que l’on retrouve ici sont très différents par rapport au sud.
Il y a beaucoup moins d’enduro ou de all mountain. On voit beaucoup de cross country, et des Lapierre évidemment !

Bloqué sur une île déserte – mais un paradis du vélo – tu n’as le droit qu’à un seul vélo.. tu choisis lequel et pourquoi ?

Je choisi le Specialized Enduro Carbone en 29 pouces si c’est roulant. Je trouve que c’est le vélo le plus abouti sur le marché, au niveau design et surtout en  technologie…

Le vélo du futur pour toi – tout électrique / électronique / hydraulique – ou un bon vieux câble de dérailleur, c’est quand même chouette ?

Le vélo électrique est selon moi l’avenir pour Mr tout le monde, en ville pour les déplacement du quotidien. Au niveau VTT, je ne vois pas l’intérêt pour un sportif d’avoir une aide au pédalage par contre, au niveau mécanique, le système électrique a des débouchés. Il y aura moins de mécanique à faire, des passages de vitesses souples et sans soucis.. le rêve en quelque sorte !
Pour l »hydraulique je ne sais pas trop mais pourquoi pas… l’essentiel sera de prendre toujours autant de plaisir  à vélo !

Merci Pierre
Merci Yves pour les photos
Leoseven, ce sont donc, vous l’aurez compris, les protections carbone de cadre mais pas seulement car sont venus se greffer à l’offre disponible sur son site internet : une offre naissante de garde-boues aussi en carbone, de nouvelles protections transparentes ou à motifs (Crystal protect) et pour finir une ligne de vêtements (notamment les maillots / jerseys)… Programme chargé !
Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There is 1 comment

  • Jean dit :

    Et ils existent encore LeoSeven ? Je ne trouve plus trace d’eux… moi qui voulait commander des protections pour mon Mondraker Foxy RR … la crise a eut raison d’eux :(

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *