MAG VTT
0

marketing contre bon sens ? Pas aussi simple que ça !

marketing contre bon sens ? Pas aussi simple que ça !

Ces 10 derniers jours, j’ai lu deux dépêches qui sont intéressantes à comparer.
La première est venue du coverage du superenduro de Finale Ligure. La grosse news, à coté de la compétition, était la diffusion des premiers spyshots de la version 29 pouces du Specialized Enduro, prévu donc pour intégrer la gamme normalement dans la collection 2014 !
Rappelons nous juste que nous sommes encore en 2012.

Specialized-Enduro-29er

La seconde news vient du blog du nouveau constructeur Caminade, qui a exposé récemment deux nouveaux VTT. Les gars chez Caminade ont écrit un texte qui explique leur état d’esprit et leur analyse du marché, et de la certaine frénésie qui s’installe chaque année d’avril à septembre avec la présentation des gammes VTT de l’année suivante. Et ils disent clairement que c’est un non sens pour eux.

caminade velo français

Il est assez clair d’une jeune marque comme Caminade ne peut décemment pas produire ou relifter ses futurs modèles chaque année. Il y a des raisons économiques à cela (premier paquet de production notamment…) mais ce qu’ils expliquent est tout fait de logique : est-ce réellement nécessaire d’updater ses produits chaque année, alors que le VTT reste un produit qui coute de l’argent, un vrai investissement, que beaucoup de riders ne changent pas de VTT chaque année et surtout, qu’un cadre est fait généralement pour durer plusieurs années.. c’est vrai.

Malgré tout, le débat est ouvert si on gratte un peu..

Pour les marques

Elles ont besoin de communiquer pour rester dans le top of mind, être couverte par les articles de presse.. bref, être en vie.
Les marques passent par les films mettant en scène leur pro-pilote pour communiquer et mettre en valeur leur vélo et leur valeur justement.. elles sont aussi présentes sur les grands salons… obligatoires d’avoir des nouveautés sous peine d’avoir des stands bien tristes..
Une solution serait que les marques travaillent davantage sur des concept-bikes. L’industrie automobile le pratique beaucoup, pour faire rêver et imposer des futures tendances de technologie ou de style.

Pour le public

Pouvez-vous imaginer un seul instant une saison sans nouveautés produits présentées par les marques.. moins d’actus sur internet ou dans les magazines ? Ce serait facile de dire que le marketing est un sale truc etc etc.. mais chacun d’entre nous est une petite brique dans le système.

Si il y a quelque chose à retenir, c’est bien cela : chacun d’entre nous peut décider quel type de consommateur – cycliste il veut être.
Et il n’y a pas de bons ou mauvais élèves : c’est juste une question que vos valeurs matchent avec les propositions que les marques vous font.
Ni plus ni moins !

Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *