Tests et Essais
4

Test nettoyeur haute pression Mobiwasher

Test nettoyeur haute pression Mobiwasher

Petit tour de présentation

Le Mobiwasher est plutôt bien construit et parait bien solide. Le plastique bleu du réservoir est épais, la base en plastique gris également.

mobiwasher
Il y a 2 pièces majeures sur ce nettoyeur haute pression, le réservoir bleu d’une contenance de 17 litres, la seconde pièce est le socle qui inclut le compresseur, le poste de commande (démarrage, choix de l’alimentation, prise de recharge)

mobiwasher control post

Le nettoyeur peut être utilisé en 2 modes : soit en mode batterie, que vous prendrez soin de charger avant, soit en mode 12 volt en branchant généralement le fil adapté à votre allume cigare de voitures. Pour la recharge de batterie, la prise est au standard anglais mais un adaptateur Europe est fourni dans le carton. Aussi, pour l’utilisation via l’allume cigare, le câble est logé dans un petit espace protégé.. donc impossible de l’oublier si vous partez en balade..

Le tuyau et le pistolet sont rangés sur le coté du réservoir. Le tuyau est long et le pistolet bien fini. c’est du sérieux.

mobiwasher gun
Point important pour le transport. En pleine charge, l’engin peut peser plus de 25 kg, autant dire que l’on est content de trouver les petits roulettes et la bandoulière pour le transporter.

mobiwasher belt
Donc, voila, vous n’aurez pas non plus besoin de passer une thèse scientifique pour assembler. Le système de fixation réservoir – tuyau – pistolet est simplissime. Les pièces s’en-clipsent comme du matériel de jardin.

Premiers essais

Rien ne vaut une bonne vidéo pour vous montrer comment fonctionne le produit ? La voici !

mobiwasher from mtb-check.com on Vimeo.

Nous ne sommes pas déçus !

Toute la boue part assez rapidement, y compris celle coincée dans le système de suspension.. les amateurs de VPP comprendront. Le jet est assez précis, peut être réglé en plus diffus, et permet vraiment de décrotter tous les endroits habituellement très embetant à aller nettoyer, et je pense notamment aux dérailleurs et  à la cassette. Plus besoin de brosse à dent pour aller dans les petits recoins.. comme un karcher de lave-auto mais en moins puissant, le jet d’eau ici permet de faire sauter la saleté sans risque de noyer vos pièces ou de trop décaper.

Malgré tout, le Mobiwasher ne dispose pas d’un séchoir.. vous devrez donc essuyer votre vélo pour parfaire les finitions.. mais le plus dur a été fait avant vous.
Petit conseil : un petit coup de Muc-off après un premier dégrossissement permet d’obtenir un résultat des plus brillants.. les petites saletés accrochées à la peinture et qui ne partent pas à l’eau (graisse, cambouis), s’effacent d’elles-même avec le produit nettoyant.

Votre nouvel meilleur ami

Si vous lisez cet article, c’est que vous savez qu’un VTT n’est pas facile à laver, surtout si vous n’avez pas de jardin ou d’endroit sympa pour entreposer et laver votre vélo. Donc pour la plupart des cyclistes habitant en ville, c’est un bon outil. Quand nous avons tourné la petite vidéo après une rando, beaucoup de riders se sont arrêtés pour regarder ce que nous faisions et ils ont dans l’ensemble trouver ça assez chouette. Beaucoup d’entre eux nous ont dit que ça avait l’air vraiment efficace et surtout utile pour les gens qui repartent de leur rando en voiture, en mettant leur monture à l’intérieur.

Donc, voila, un nouvel ami de plus.. qui ne restera pas seul car vos amis voudront aussi l’utiliser.. et ça tombe bien car le bon constat que nous avons fait est que l’on peut facilement nettoyer 3 vélos avec 17 litres d’eau. Autant dire que c’est plutôt économique comparé à un lavage haute pression dans un éléphant bleu ou bien chez vous dans votre jardin avec votre tuyau d’arrosage. Quand l’efficacité rencontre le respect de nos ressources naturelles, c’est plutôt chouette.

Où le trouver ?

Vendu sur son site internet, il semble à présent que le Mobiwasher soit commercialisé uniquement par le magasin Chainreactioncycles.
Il sera à vous pour un peu plus de 100€ plus les frais de port.

Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There are 4 comments

  • mickeymode dit :

    Ha au fait juste un détail mais…moi je commence toujours par le haut pour finir par le bas du vélo histoire de gagner du temps.

    Je viens de laver le nomad (galère de laver aprés coup la terre qui a séché), il me tente bien le mobiwasher!

  • Sylvie dit :

    Savez-vous s’il existe un site où acheter des pièces détachées du Mobiwasher ? J’ai une pièce cassée, et j’aimerais la remplacer.

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *