Tests et Essais
0

Rose Soul Fire 2 testé

Rose Soul Fire 2 testé

La gamme Rose Bikes en tout-mou était assez facile jusque là puisque une plateforme était déclinée sur plusieurs modèles comme le Uncle Jimbo, le Granite Chief ou bien le Beef Cake. Et pour cause, un nouveau châssis a été mis au point par les ingénieurs allemands pour les modèles à gros débattement. Ces modèles, ce sont d’un coté en DH le Rose The Unchained et celui qui nous intéresse aujourd’hui, le Soul Fire, qualifié par la marque de Super Enduro.

A coté de son comportement et du plaisir de le rider, la grosse question de ce test est de savoir si le titre de Super Enduro est usurpé ou non, et si le vélo répond à tous les critères de polyvalence induit de cette dénomination.

En statique

Le vélo essayé est un taille M.
Vous pouvez retrouver d’ailleurs de nombreuses autres photos, prises lors de la présentation du vélo il y a quelques semaines, juste après sa sortie du carton.

Ce Soul Fire est livrée en finition raw – l’alu est brossé très finement puis verni. L’un des avantages du brut est qu’il permet de jouer avec des périphériques colorés plus facilement qu’avec une peinture, en plus évidemment de moins marquer les affres du temps. Des patchs de protections transparentes (type clearprotect) ou presque (type allmountainstyle) ne sont pas superflues malgré tout.

rose soulfire 2 2014

Le cadre

L’équilibre visuel du vélo tient beaucoup de la même trajectoire prise par les haubans et le top tube. Au milieu,  le gros basculeur vient relier les haubans à l’amortisseur Vivid Air. Le tube diagonal  suit une courbe légère qui permet d’affiner l’allure générale et d’enlever le petit coté tank habituel des productions allemandes.

amortisseur rockshox vivid air

Rose fait une nouvelle fois confiance à un schéma de suspension classique de type Horst Link. Les 4 points de pivots sont montés sur roulements.

Voici le tableau de la géométrie du vélo. L’angle de direction est indiqué à 65.5° dans la configuration proposée (mais pas dans ce tableau..)

geometrie rose soulfire

L’équipement

La  douce mélodie du rapport prix / équipement des marques par correspondance se fait une nouvelle fois entendre (et sans recourir au service de customisation que Rose propose sur ses vélos).

Coté suspensions, on retrouve une Suntour Durolux 180 mm dotée de tous les réglages classiques (rebond,réglage compression haute et basse vitesse) et un axe de 20mn. Pour une fourche supposée être d’entrée de gamme, sa finition est plus que sympathique et n’a pas grand chose à envier à une Domain ou une 36. A l’arrière, contrairement à Canyon qui a équipé tous ses Torque EX (le concurrent direct) d’un Cane Creek Double Barrel Air, on retrouve un Rockshox Vivid Air.

La transmission est un panachage sérieux de Shimano SLX / XT et un pédalier RaceFace Respond complété d’un anti-D E-13. On ne comprend pas pourquoi le dérailleur arrière est livré en chape longue.

Les roues rejoignent un lot de composants fourni par Spank avec sa suite Spoon: roues Spoon 32, le cintre Spoon en 762mn de large / 20mn de rise, la potence de la même cuvée. On verra plus tard si l’habit fait le moine car esthétiquement, si vous aimez les couleurs vives, vous serez servi d’autant plus qu’il y a comme des petites paillettes sur les composants.. Brillant !

spank cintre et potence

Place à l’action

Le vélo a été essentiellement testé sur des spots franciliens et est parti en congés dans le Vaucluse pour son quota de cailloux.

Une position comme à la maison

C’est déjà en posant les fesses sur la selle WTB et en empoignant le guidon sur les premiers tours de roues que l’on sent que le vélo est de conception récente et que tout semble assez naturel à son guidon. Même avec la fourche en 180mn, l’avant n’est pas trop haut, l’arrière ne s’écrase pas outre mesure.  On ne sent pas spécialement sur un VTT de type free-ride dont il a pourtant les caractéristiques sur le papier.

Tolérant dans le descendant

C’est clairement la marque de fabrique de Rose que l’on retrouve encore une fois sur le vélo.

Cette facilité est bien aidée par une géo assez compacte, qui permet de bien se sentir et de tenir la machine correctement. L’empattement mesuré du vélo et les roues en 26 pouces jouent de leur coté sans doute pour la maniabilité – les bases assez courtes en 429mn font également partie de l’équation. La tige de selle télescopique  (RS Reverb) est évidemment un plus pour être serein.

Tout cela produit un vélo qui tient bien la route, stable sans être non plus un rail difficilement manœuvrable.

vtt rose soulfire 2

Sécurisant sur les sauts

Le Soulfire reste un gros bébé de 15,6kg qui dispose surtout d’une marge de « suspension » assez importante dans la plupart des cas de figure rencontrés pendant l’essai. Un tour en bikepark aurait peut-être ravisé un petit peu ce propos mais ce n’était pas la saison. Tant pis.

L’équilibre général du vélo est correct malgré un certain embonpoint du popotin. En effet, alors que l’avant du vélo s’emmène facilement, l’arrière est plus à la traine et réclame un effort pour être emmené avec. Cela se corrige au fil du temps – l’apprentissage peut s’accélérer en forçant vos habitudes et en mettant plus de rebond qu’à l’accoutumée. L’amortisseur compense ce point négatif sans vicier le comportement général du vélo.

rose soulfire en action

« pour des jumps avec appel, il est fortement recommandé de soigner ses settings sous peine de ne pas parvenir à faire décoller la roue arrière comme on le souhaite »

vvv

Pompage maitrisé au pédalage

Le horst link n’est pas spécialement connu pour être le schéma de suspension offrant la meilleure retenue au pédalage. Mais entre un bon réglage des suspensions et un poids léger coté pilote, le vélo est loin d’être un âne mort à tirer sur sol sec (dans la boue, c’est une autre histoire). Le vélo ne rechigne donc pas à partir en rando même si il ne faudra pas chercher à se tirer la bourre avec un XR 929 ^^

vvv

Bilan dynamique: sortez la cravache, c’est autorisé !

Bande de petits coquins, ne partez pas tout de suite avec une cravache dans le Camelbak..

Sur des enchainements de virages et des singles en (petites)  montagnes russes , la rigidité du vélo et sa capacité à prendre de bons appuis en font un jouet sympa mais qui réclame d’être conduit et engagé. La transmission en 24/36 est du coup un bon compromis pour le relancer et se/le mettre en action. Mais vous l’avez compris, plus on y met du sien, moins on le subit en éloignant le spectre du vélo pataud. On s’amuse alors à soigner ses appuis et à prendre de l’expérience – mais toujours avec une bonne marge de sécurité. Et quand vous devrez freiner vos ardeurs, vous serez au début un peu surpris par certaines réactions de la suspension arrière dans le cassant. Explications:

« (Venant d’une suspension maestro), on est quelque peu surpris par l’effet dribble lors des premiers freinages, mais une fois bien habitué ça ne choque plus.« 

vvv

Le point sur les équipements

La Durolux solide dans toutes les situations

Déjà, on peut aimer cette Suntour uniquement par son axe 20mn Q-LOC. Ce système permet en un tour de main de démonter la roue – le système fonctionne un peu comme un serrage d’antan, mais en plus efficace et précis.
Ensuite, coté settings, pas de casse tête – de l’air, du rebond, et du réglage de sensibilité. Et c’est parti.

Concernant la sensibilité basse vitesse (cf petits chocs), la fourche gomme bien les aspérités du terrain. Pour ce qui est des hautes vitesses, la fourche réagit tout aussi bien, pas de talonnage rencontré tout en ayant une plage d’utilisation pleine du débattement. L’effet plongée lors du freinage est limité.

sr suntour durolux

Le Travel Adjust de la fourche (même effet qu’une Talas mais en moins gradué) ne vaut que dans des pentes très raides car il permet de bien abaisser l’avant du vélo. Sur du plat, le système ne sert à rien et projette complètement le rider sur l’avant du vélo et au final vers une position pas confortable du tout.


« on est face à un système à la base assez intuitif (bouton poussoir géant) mais qui nécessite de  s’arrêter pour jouer avec »

Des freins Avid sérieux

Mieux qu’un long discours, à propos des freins Avid.

«  rien à dire des Avid code r 4 pistons avec les galettes de 200mm, ça freine comme il faut… voire même un peu brutalement sur les premières pressions »

freins avid code R
Profitons de la photo pour porter plainte contre Rose qui a la fâcheuse habitude de monter les shifters Shimano avec les indicateurs de vitesse. Est-ce lié à une obligation légale ? On ne choquera personne en disant que c’est inutile et plutôt moche.

Et si les roues expliquaient tout…

Sherlock est passé par là…

Elles sont jolies, originales, assorties au vélo mais elles expliquent en partie le fait que le vélo passe les 15 kg sur la balance. Indiquée à 2350 gr la paire (sans les Schwalbe…), on est certes sur ce qui se fait de plus costaud chez Spank mais on rend plus de 600 grammes face à une paire de DT Swiss EX 1750 Spline qui correspondent au tarif et au programme du vélo (gros enduro / petit free ride).
Il y a donc une vraie matière à réflexion en fonction de votre terrain de jeu… cette paire de Spoon conviendra sans doute mieux aux riders qui roulent en station et qui rangent une pratique enduro au rayon rando xc..

Rien à reprocher par contre aux Schwalbe Hans Dampf qui se comportent correctement par tous les temps.

vvv

Conclusion

A l’approche des résultats du bac, on aurait pu se fendre d’un test sous forme de thèse | anti-thèse | synthèse au risque de frôler le hors sujet. Voici l’épilogue de cet essai où tout va être question de profils..

Profil géographique

Le Soul Fire est un vrai vélo de montagne fait pour les gens qui s’y rendent (très) souvent. Ceux qui habitent un peu plus loin mais qui font de leurs 2 semaines annuelles en station une période immanquable de D- dans l’année se sentiront aussi concernés. Ceux qui réclament une vraie polyvalence coté terrains et un vélo pour toute l’année se tourneront plus naturellement vers les dernières productions 2015 à l- à coup de 27.5 et de 150/160mn de débattement.

Profil de riders

Qui peut le plus peut le moins et le Soul Fire semble être un vélo vraiment adapté aux riders sans forcement une grosse expérience et cherchant à progresser avec un vélo facile et pas vicelard. C’est LA marque de fabrique chez Rose.

tee shirt à retrouver

Profil super enduro

Petit oui ou petit non, au choix.
Le Soul Fire est capable de tenir ce rôle avec un peu de courage (les mois d’automne et d’hiver quand les sentiers seront bien collant…) et surtout équipé d’un train roulant plus léger. C’est d’ailleurs ce que Rose a anticipé en proposant, moyennant des euros supplémentaires, des paires de roues plus légères sur ce modèle intermédiaire (il existe 3 versions du Soulfire, de 1 à 3). L’appellation Super Enduro est donc un peu tirée par les cheveux même si la manière dont il a été roulé pendant cet essai montre que tout est possible !

Profil du compte bancaire

On finit par un sujet qui ne devrait pas fâcher – le prix – 2 520€ et un service client et commercial qui répond présent aussi bien au bureau que sur les grands rassemblements (Roc, VV festival…)

FICHE VTT SUR LE SITE ROSE, CLIQUEZ ICI

Merci à Lionel pour ses comptes rendus et ses A/R lors du shooting photo :)

rose soulfire en action 2

Shopping list

Cadre en alu 7005
Fourche Suntour Durolux 180mn
Amortisseur Rockshox Vivid Air
Roues Spank Spoon
Pneus Schwalbe Hans Dampf Evo Snakeskin 26×2.35
RaceFace Respond 24/36
Derailleur Shimano XT Shadow / avant XT
Chaine et cassette et shifter Shimano SLX
Anti D E13 TRS Dual sur plot ISCG 5
Tige de selle téléscopique Rockshox Reverb
Selle WTB Bel Air
Cintre Spank Spoon 762mn
Potence Spank Spoon 0° degré

Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *