MAG VTT
0

Tito au Cap Vert

Tito au Cap Vert

Après le Nicaragua, Tito Tomasi est parti avec sa copine rider et surfer au Cap Vert.
Et d’une habitude de plus en plus rare, il a fait parvenir à différents média sa correspondance !

L’histoire de ce voyage commence il y a quelques années avec le Urge Event, un événement VTT à but humanitaire auquel j’ai failli prendre part … Depuis les intrigantes îles du Cap Vert me trottaient dans la tête et il a fallu attendre que le moment arrive pour que ce départ se fasse vers cet endroit unique au large de Dakar.

Je ne suis pas du genre à trop imaginer mes voyages à l’avance ou même à prévoir, je pense qu’il faut toujours rester ouvert et savoir profiter du moment présent sans projections. Mais si j’avais essayé, je n’aurai pu imaginer mieux!

Au Cap Vert j’ai trouvé des gens heureux, généreux, simples et honnêtes, une culture riche en couleurs et inspiration, à l’image de ce peuple métissé leur culture emprunte sans complexe à l’Afrique et à l’Europe. Les rencontres sont des voyages et des moments toujours uniques. L’archipel comprend 10 îles toutes aussi envoutantes et différentes les unes des autres. Accompagné de ma copine nous avons choisi de visiter les îles de Santa Antao et San Vicente, la première assez grande est très montagneuse alors que la seconde plus petite, plus aride compte peu de montagnes mais offre une vie culturelle enivrante.

tito tomasi au cap vert

Santa Antao est un paradis pour le vélo de montagne, les chemins sont partout construits sous l’influence des colons Portugais au quinzième siècle, ils gravissent des falaises, suivent les ruisseaux, longent la mer. Voyager à VTT sur ces voies pavées m’a mené de village en village et dans des paysages très variés. Des sommets en forêts de pins, aux crêtes désertiques et rocheuses et aux fonds de vallées aux allures de jungle, seule permanence, la présence de terrasses cultivées. Ces milliers de murs qui permettent aux gens d’exploiter la terre et l’eau de ces montagnes sont très impressionnants. Toujours habitées ces zones si différentes offrent des moments uniques et humains. Des hommes et des femmes qui vivent des vies rurales difficiles et très simple, mais toujours souriants et curieux de me voir passer sur mon drôle d’engin. Dans leur villages perchés et isolés le temps semblait arrêté, pas de panneaux, de stress, de tentation.

La deuxième partie du voyage s’est passé sur San Vicente, l’île connue pour sa richesse culturelle. Musique et art sont présent dans le quotidien des habitants avec de fréquents festivals ou musique live dans la ville de Mindelo. Mais sur San Vicente il y a aussi de belles plages, des déserts, des cratères et autres paysage volcanique impressionnants. J’ai très envie de continuer à profiter du Cap Vert de façon sportive, en rencontrant quelques surfeurs locaux j’ai réussi à troquer une planche contre une peinture pour les dix prochains jours! Chaque jour nous prenions les transport locaux pour se faire déposer dans un hameau, départ pour des kilomètres de piste poussiéreuses. Mais au bout de cette traversée magnifique se trouvait un spot de surf super … Et puis surfer seul dans cet environnement unique avec pour seule compagnie des tortues, ça vaut bien quelques efforts! Le temps est tout de suite passé très vite avec ces missions dans le Cap Vert sauvage, explorant les vagues et le soir je peignais, une planche, aquarelles, peinture, …

Après trois semaines magnifiques il fallut rentrer, garder de beaux souvenirs et me dire que je reviendrai, j’irai voir Fogo et son volcan ou les vagues de Tarrafal sur l’île de Santiago et que je reverrai ces gens formidables qui m’ont aidé et m’ont souri.
La vie ne doit jamais attendre alors comme toujours et comme partout j’essaie de rester ouvert, je cherche à profiter de chaque endroit, de la nature. M’amuser les yeux ouverts.

Vive la vie! »

Tito

Share:
  • googleplus
  • tumblr
  • pinterest

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *